« Un tueur si proche » – Ann RULE

Une envie de relire un bouquin que je possédais et que j’avais, à l’époque dévoré.
Catégorisé dans les Thrillers ce livre fut ma première lecture dans le genre.

Ann RULE, décédée maintenant il y a 3 ans, était une dame à multiples casquettes, qui a écrit plusieurs « romans » qui se spécialisaient dans … l’étude des tueurs en série.
Elle fut l’une des plus grandes auteures de « True Crime Stories » dans le jargon américain, autrement dit dans les « Histoires vraies de crime romancées » pour faire plus simple.

Il s’agit là de son premier « roman », motivé en quelque sorte par l’arrestation d’un tueur en série bien connu (bon après faut s’intéresser un peu à ces mecs là) qui l’a assez marquée … parce que c’était l’un de ses amis.

Mais qui ?

Pour le meilleur et pour le pire, Ted Bundy a fait partie de ma vie pendant dix-huit ans. Ted le monstre. Le monstre-tueur-violeur. Celui-là même avec qui je passais des nuits à secourir des correspondants en détresse, des candidats au suicide. J’entends encore la patience et la sympathie qui perçaient dans sa voix. Je me rappelle la sollicitude avec laquelle il m’escortait jusqu’à ma voiture au petit matin, au cas où…Quand une vague de meurtres de jeunes filles ensanglanta lé pays, j’eus droit, en tant qu’ancien membre de la police, à la primeur des informations. Et un beau jour, on m’annonça que les soupçons portaient sur mon ami. Seule une preuve absolument irréfutable m’amena à accepter que cet homme était le plus épouvantable des tueurs en série qu’aient connu les États-Unis ….

« Aussi terrorisant qu’une fenêtre qui claque en pleine nuit. » – New York Times

 

Quand elle n’écrit pas, Ann Rule, ancien inspecteur des forces de l’ordre de Seattle, forme de jeunes policiers et collabore avec le FBI. La littérature regorge de portraits de serial killers, mais aucun ne saurait égaler le récit virtuose que nous livre, dans Un tueur si proche, la reine du thriller authentique, ici en première ligne.
J’ai acheté ce bouquin quand j’ai eu ma période « cheloue » où j’ai commencé à m’intéresser aux tueurs en série.
Alors non, je vais reformuler : quand j’ai commencé à m’intéresser à la psychologie des tueurs en série et à ce qui a pu les pousser à faire ce qu’ils ont fait.
Du coup en farfouillant un peu partout je suis tombée sur ce livre qui, à l’époque, m’avait vendu du rêve !
J’ai voulu le relire déjà parce que je ne m’en souvenais plus trop, et ensuite pour voir si au final ce que je pensais avoir ressenti à l’époque était toujours actuel.
Pour résumer, ce livre est plutôt un documentaire et le récit de l’enquête qui a conduit à l’arrestation de Ted Bundy, célèbre tueur en série des années 70, arrêté puis condamné 3 fois à la peine de mort et exécuté sur la chaise électrique en janvier 1989.
L’enquête est rapportée par Ann RULE qui, malheureusement pour elle, était amie avec le tueur.
On nous présente ce roman comme étant une « biographie » de Ted Bundy. Ce livre est  un récit, certes romancé, de l’enquête et de la traque du tueur et absolument pas une biographie.
On a, au début, un bref résumé de qui il était enfant. On remet un peu le contexte dans lequel il a évolué (autant vous dire que c’était pas la joie) mais sans plus.
Il est parfois quand même question de l’auteure dans ce bouquin. Elle nous parle un peu du contexte dans lequel elle se trouvait à l’époque de la traque du « Tueur de femme » (quel surnom simpliste …) et … c’est tout. Le reste ce sont les faits qui sont rapportés.
L’enquête est racontée chronologiquement, ce qui est assez clair, de la première tentative, à la découverte du premier corps, tout le cheminement pour trouver QUI est ce tueur particulièrement doué pour réussir à enlever des filles en seulement quelques mètres, sans laisser de traces et particulièrement doué pour la perversité.
Certains passages sont quand même bien « crades ». Après si vous êtes adepte de Karine GIEBEL vous n’aurez pas de problèmes.
Et puis, quand on lit un bouquin parlant de Ted Bundy et qu’on sait que ce charmant monsieur était un violeur nécrophile. Bon … faut pas s’attendre à ce qu’on vous parle de licornes et de papillons.

 

Personnellement je ne le classerai pas dans les Thrillers. Je ne vois d’ailleurs pas dans quel genre le classer : mi-documentaire / mi-roman.
On connaît le tueur, on sait ce qu’il a fait, quand on lit son enfance et adolescence on comprend vaguement (oui parce que qu’on le veuille ou non on n’arrivera je pense jamais à les comprendre réellement) ce qui a pu le pousser à péter un câble, on connaît plus ou moins ses meurtres si on s’est intéressé à son cas avant. Y’a pas de suspens comme dans un vrai Thriller.
On connaît déjà la fin : arrestation, condamnation, chaise électrique.

C’est très franchement simple à lire. Une enquête bien rapportée, quelques passages personnels mais pas trop. Je trouve que, pour une auteure qui était amie avec le tueur, son avis reste assez neutre. On est ni dans la défense ou l’idolâtrie, ni dans la condamnation et le rejet, et c’est plutôt pas mal.
Par contre à ne pas lire quand on est seule chez soi dans la pénombre hein.
Sinon j’te raconte pas la psychose. D’autant plus que ce mec a réellement existé …
Un livre que je recommanderai aux amateurs d’histoires vraies, d’enquêtes policières et de traques de tueur en série. Aux férus de thriller oui et non quoique çà pourrait peut-être plaire.
IMG_20180303_143905_077
Mon avis en fleurs :
3
A l’époque j’en aurai mis 5 quand même comme quoi … quand on vieillit on a un avis totalement différent.

Je peine et n’arrive pas à trouver cette édition sur internet (celle de Michel Lafon). Je l’ai acheté quand il est sorti en 2002 et je l’avais payé 21 €. Je ne saurai dire s’il est encore édité.

  • Un tueur si proche – Ann Rule – Paru en 2002 – Edition : Michel Lafon – 21 € – 439 p.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s