« Le siècle Phénix – Tome 1 : L’odyssée des sœurs fantômes » – Thomas HENNINOT

Hey !
Me revoilà pour vous parler aujourd’hui d’un roman auto-édité de Thomas HENNINOT et que j’ai découvert grâce au site SimPlement.

Une bonne petite brique qui ne paie pas de mine et qui pourtant m’a bien étonnée !

Un roman audacieux qui mêle thriller, dystopie et science-fiction et dans lequel la Bretagne n’est pas vraiment la région des fées et des druides !

Si tu veux en savoir un peu plus, je t’invite à continuer la lecture.

En 2172, l’humanité se relève péniblement des cendres de la Grande Terreur, une crise mondiale survenue plusieurs décennies auparavant. À l’origine de ce bouleversement planétaire, une terrible maladie apparue à la fin du siècle précédent, « la Faucheuse ». Ce virus a provoqué des centaines de millions de morts avant d’être endigué, créant ainsi les conditions d’un déséquilibre mondial. La Faucheuse continue ses ravages en France, malgré les efforts de la famille Dernot, qui a découvert le vaccin et bâti sa fortune grâce à son combat acharné contre le fléau.

Juliette Dernot, héritière de la multinationale familiale, est une jeune prodige, promise à un brillant avenir. Ambassadrice des campagnes de vaccinations et icône de la Fondation Asclépios, elle est épaulée par Jessica, sa meilleure amie, et par Alex, son compagnon.

Mais un terrible accident de train vient bouleverser le destin prometteur de ces trois jeunes. Très vite, la violente explosion à l’origine du déraillement prouve qu’il s’agit d’un attentat dont Juliette est la cible. Qui sont les responsables ? Parviendra-t-elle à leur échapper ?

Le capitaine Verrier est dépêché sur les lieux du sinistre. Après avoir recueilli le témoignage de Jessica, blessée lors de l’attaque, il sonne l’alarme et engage les recherches pour retrouver Juliette, qui est parvenue à s’enfuir avec Alex. La course contre la montre est engagée. L’esprit affûté de Juliette et la compétence du capitaine seront-ils des atouts suffisants pour défaire leur formidable ennemi ?

Entre thriller et science-fiction, découvrez un récit haletant !

J’ai été agréablement surprise lors de ma lecture. Et là vous allez vous dire « Non mais celle-là elle aime tout ce qu’elle lit c’est pas possible ! Y’a que des avis positifs ! ».
Alors oui, j’aime  beaucoup de choses, je ne suis pas difficile en terme de lecture (à part les romans d’amour caricaturaux, cucul la praline et à l’eau de rose … non merci très peu pour moi) et je préfère écrire sur un roman que j’ai aimé plutôt que sur un roman que j’ai détesté ou même pas terminé.

Revenons-en à nos moutons !

 

L’univers de ce roman est recherché et on sent que l’auteur l’a véritablement construit avant d’écrire (si çà se trouve je me trompe totalement … en tout cas c’est l’impression que j’ai eue). Même si, à la lecture certains petits détails n’ont pas été développés plus que çà comme par exemple qui dirige l’Etat, etc. Toutefois ceci n’est pas plus dérangeant que çà pour l’histoire et sa compréhension.

J’ai peut-être loupé quelque chose ceci dit, ma lecture s’étant faite principalement le soir il se peut qu’avec la fatigue mon cerveau n’ait pas percuté comme il l’aurait dû.

(En fait je l’avoue, j’adore les pavés et j’aurai aimé encore plus de pages à lire c’est pour çà !!!)

Le roman compte énormément de personnages !
Les principaux : Juliette, la petite jeune avec la tête sur les épaules qui est la cible de gros malades, son mec Alex et sa meilleure amie Jessica. Ensuite nous avons La Louve et sa soeur Magali. Le père de Juliette aussi Pascal Dernot.
Puis nous avons Verrier et sa collègue Œil de pirate. Puis plein de flics et pleins de méchants dont l’un, Durieux, m’a (me demandait pas pourquoi) fait penser à Durlieu dans Games of Thrones alors que bon … niveau univers il n’y a aucun rapport mais plusieurs fois en lisant j’ai écorché son nom en l’appelant Durlieu. Le pauvre !

Çà fait beaucoup ! et je dirai presque même trop. J’ai eu parfois du mal, lors de certains dialogues notamment, à comprendre qui était qui à ce que mon cerveau arrive à resituer si ce personnage était du bon ou du mauvais côté.

 Mais cela prouve une fois de plus que l’univers du roman est très riche !

 D’ailleurs en parlant de ces personnages, j’ai trouvé que certains d’entre eux (Nicolas et Melissa) étaient assez en retrait et qu’on n’en parlait pas assez, comme Nicolas que je n’ai pas trouvé si utile que çà en fin de compte. Il a été totalement éclipsé par les autres personnages principaux alors qu’il en fait lui-même parti.
Melissa j’aurai aimé qu’on découvre un peu plus son personnage mais qui sait, peut-être que dans le deuxième tome elle aura une place encore plus importante.

Ce sont peut-être les seuls aspects négatifs que j’ai trouvé.

Le roman est très agréable à lire. Pas de termes tirés par les cheveux, l’univers bien que vaste est rapidement compris. On sait où on se trouve.

Ce roman est le premier de l’auteur et très franchement, il a vraiment une belle plume !

L’intrigue est très bien construite et l’enchaînement des événements est raconté chronologiquement, sans flash-backs qui perdent souvent le lecteur. Le récit pour le coup est logique et pas décousu.

Les événements, même les plus mineurs, ne sont pas attendus ! L’histoire n’est pas si prévisible que çà, du coup cela nous rend la lecture encore plus intéressante.

Les personnages ont chacun leur propre identité et leur propre caractère et sont fidèles à eux-mêmes. Leur caractère ou leur personnalité ne va pas changer comme çà d’un chapitre à un autre sans que l’on ne comprenne pourquoi.
J’ai adoré l’humour de La Louve !!! Ce côté pince sans rire j’adore tellement et je m’y suis un peu retrouvée là dedans (je me fait peut-être de fausses idées sur mon humour de tout les jours ceci dit).

C’est resté l’un de mes personnages préférés et même si son caractère est très très spécial, voir même chelou par moments, on ne peut que s’attacher à elle.

Je n’ai rien dit sur la couverture en général. Très sombre avec ce loup et ce personnage féminin qui colle avec le titre et le personnage phare du roman. J’ai bien aimé.

En résumé, un très bon roman, un auteur qui promet et qui mérite d’être connu et reconnu.

J’ai hâte de lire la suite !
(Même pour çà, sans spoiler ni rien, mais l’ouverture laissée à la fin est juste top !)

Siècle phénix
Cliquez sur l’image si vous désirez découvrir cette petite perle !
Mon avis en fleurs :
2
Je ne mets pas 5 fleurs du fait de l’incapacité de mon cerveau à resituer parfaitement chaque personnage au premier coup de lecture malheurement.
  • Le siècle Phénix – Thomas HENNINOT – Paru le 6 décembre 2017 – Editions : Librinova (Auto-édition) – 18.90 € – 475 p.

 

Une réflexion sur “« Le siècle Phénix – Tome 1 : L’odyssée des sœurs fantômes » – Thomas HENNINOT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s