« Chimeterre Tome 1 : L’Aurochs Rouge » – Vincent GAUFRETEAU

De retour aujourd’hui pour vous parler d’un roman, d’une tuerie qui m’a complètement transportée.

En premier lieu et avant de commencer, je remercie Vincent Gaufreteau pour cette découverte.
Il y avait un moment que je ne m’étais pas replongée dans la Fantasy, la vraie, et c’est chose faîte avec cette petite pépite.

Depuis des générations, la Maison Gardenor protège la Claneterre des razzias Gueules, ces terribles guerriers qui se couvrent le visage de masques d’animaux effrayants. Comme ses pères, Aegorn a fendu du crâne et lancé son cheval au galop dans les landes désolées qui séparent la Claneterre de la Gueulande, la sombre forêt où vivent ces barbares. Le Gueule, il connaît. Du moins le croit-il. Car depuis peu, le doute s’installe, les rêves prophétiques de sa femme, Alena, se troublent et les Gueules s’enhardissent. La rumeur gagne le pays, certains annoncent même une nouvelle horde !

Menbès est un jeune Templier du Feu qui a encore tout à apprendre. Les Gueules, il ne connaît pas, mais il est là pour percer leurs mystères. Du moins, le croit-il. Car on dit que les Gueules cherchent quelque chose. Objet ou artefact, cela semble effrayer Pérille, la doyenne templière, au point de risquer la vie de toute une compagnie dans une quête insensée !

Qui est donc cet Aurochs Rouge et que veut-il ? Existe-t-il seulement ? Faut-il croire aux rumeurs ? Le temps presse et les réponses manquent, le chaos approche…

Cet article va être difficile à écrire pour deux choses : déjà parce que, je n’ai pas pris de notes pendant ma lecture (et j’aurai dû parce qu’habituellement c’est ce que je fais) et ensuite parce qu’il est assez difficile de parler de roman de ce genre sans en faire tout un pavé en partant dans des descriptions complètes et en spoilant à moitié l’histoire.

La quatrième de couv’ aidant, le résumé et le contexte y sont clairement bien indiqués il n’est sans doute pas nécessaire d’en remettre une tartine.

Vincent Gaufreteau nous transporte dans son univers dès le début.
Pas de répit, on n’est pas là pour faire dans la dentelle et çà fonctionne du tonnerre.

Avant de commencer la lecture, l’auteur nous offre une petite carte qui peut paraître accessoire mais qui en fin de compte est très utile pour la compréhension de l’histoire et pour situer géographiquement les événements et les Maisons.
Car oui, et j’ai souvent fait le rapprochement (sans doute à tort) avec Games of Thrones, mais nous aurons à faire à plusieurs « Clans » : La Maison Louve, La Maison Gardenor, La Maison Méride. On nous parlera des Maisons du Nord et des Maisons du Sud, il sera question de Régence, de rivalités.
Pour autant ce n’est absolument pas un « copier/coller » de G.R.R Martin.

L’auteur a fourni un véritable travail de fond pour son histoire qui est extrêmement bien construite, logique et riche.
Dans ce premier tome, on parle pas mal de la politique de l’univers.
Les détails et explications fournies au fur et à mesure de l’histoire aident à la compréhension et pour le coup, même si de prime abord çà parait compliqué (comme beaucoup dans le registre de la Fantasy), l’auteur nous simplifie la tâche.

On ne se perd pas dans des explications et descriptions ennuyeuses de 20 pages.
C’est clair, net, concis et surtout précis.

On aura à faire à une certaine magie mais pour le coup je la trouve bien dosée malgré sa présence quasiment constante.
Et là encore, ce que j’ai adoré c’est qu’on a pas à faire à des combats de mages puissants qui d’un revers de la main balaient tout sur leurs passages.
Non non non. Ici, même les plus forts sont faibles !

Les batailles, parce que oui à ce niveau là on ne s’ennuie pas dans ce premier tome, sont totalement immersives, on s’y croit totalement et on se représente bien les scènes.
Là encore, je dis bravo à l’auteur !
On ne se perd pas en descriptions inutiles, on va droit au but et çà marche.

Le mystère plane également autour de nombreux personnages.
L’Aurochs Rouge, on ne sait pas qui c’est, son but véritable et pourquoi il agit comme çà. (Je vais tenter de pas trop spoiler)
On en sait un petit peu plus vers la fin, mais le mystère reste.

Alena, la femme d’Aegorn et son fils Madiar. On sait dès le début qu’ils ont un don. Mais le mystère plane sur l’origine d’Alena. Malgré les efforts du père, de la mère et surtout de Narder, le précepteur de Madiar, ce dernier restera-t-il dans la bonne voie?
J’ai souvent douté à ce sujet personnellement.

Je ne me suis pas trop attachée aux personnages, peut-être parce qu’ils sont nombreux, sauf peut-être à Menbès et Bystar qui ont tout deux des personnalités et des styles que j’adore.
J’ai par contre de suite détesté le personnage de Perille. Je la trouve franchement louche.

Les personnages des gueules sont flippants. Un mix de vaudou avec leurs masques et de barbares pour leur sauvagerie. Beurk.
Et puis on ne sait pas quel est leur but véritable.

Pour résumé, ce roman est une merveille. Ce premier tome pose les bases sans faire de cadeau au lecteur et aux protagonistes.
Deux autres tomes sont sortis et je pense fortement en faire l’acquisition parce que ce premier tome, très prometteur me donne envie de connaître la suite.
Les illustrations sur les couvertures des différents tomes sont magnifiques, je me demande si ce n’est pas l’auteur lui-même qui les a réalisées car en allant voir sur son site, j’ai découvert qu’en plus d’être doué dans l’écriture, Vincent Gaufreteau était aussi doué dans le dessin !

J’ai bien aimé le format semi-poche du livre. J’espère que les deux autres tomes seront aussi édités sous cette forme, histoire de ne pas avoir trop de tailles différentes.
Le seul bémol, c’est la police d’écriture que j’ai trouvé un peu petite du coup j’ai souvent eu les yeux qui sautaient des lignes ou qui les mélangeaient. Mais rien de terrible.

Je vous recommande cette lecture si vous êtes amateurs du genre.
L’auteur à fait très fort et les classiques de la Fantasy n’ont qu’à bien se tenir !

DSC_0023[314]
Je t’invite à cliquer sur l’image si tu veux te le procurer

Mon avis en fleurs :
1

  • Chimeterre 1- L’Aurochs Rouge – Vincent Gaufreteau – 220 p. – 8.90 €
Publicités

3 réflexions sur “« Chimeterre Tome 1 : L’Aurochs Rouge » – Vincent GAUFRETEAU

  1. Merci beaucoup pour cette chronique, ça fait chaud au cœur des retours comme celui-ci ^_^
    Je peux d’hors et déjà répondre à certaine de tes questions.
    Oui, je suis également l’auteur des illustrations (j’ai de vieux reste de mes études en graphisme) 😉
    Oui, les autres tomes seront adaptés aux format semi-poche, je travaille actuellement sur le tome 2 🙂

    Enfin, concernant la taille de police, je me suis fait la même réflexion et depuis, j’ai remplacé la police utilisée dans les exemplaires prévus pour les SP par une police plus épaisse, et donc plus lisible (même si je reste contraint pour ne pas trop gonfler le nombre de pages et pouvoir offrir un prix qui reste sous la barre des 10€) :/

    Aimé par 1 personne

    • Pour la police d’écriture je m’en suis doutée.
      J’ai hâte de m’offrir les deux autres tomes dans le même format. 😁

      J’adore le « j’ai de vieux restes » 😂😂

      En tout cas merci encore parce que je dois avouer qu’avant de le lire j’ai eu une panne d’envie de lire et ça m’a redonné l’envie et la motivation qu’il fallait 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s